Concours de court métrage numérique en format vertical

SUNday - 08/09/2019 07:46

Plus de 6 mois après son ouverture, le concours de court métrage numérique en format vertical s’est clôturé à l’occasion d’une cérémonie de remise des prix le 5 septembre à Hanoï.

 

Vue générale de la cérémonie de remise des prix du concours de court métrage numérique en format verticalle, le 5 septembre à Hanoï. 

Le concours de court métrage numérique en format vertical a été organisé par l'Institut francophone international (IFI), en collaboration avec Prenez du Relief, une association française qui milite pour le développement et la diffusion du court métrage en relief et en réalité virtuelle (VR) et qui organise "Courant 3D", le rendez-vous de la 3D et de la VR d'Angoulême (France).

"Ce concours s'inscrit dans le cadre d'une série d'activités de l'IFI visant à développer le secteur des sciences de la communication à l'ère 4.0. Ces activités comprennent la conférence internationale traitant de la question de la nouvelle communication à l’ère de la transformation digitale (avril 2019), la formation en cinéma à l'ère de la révolution industrielle 4.0 (juin 2019), l'établissement d'un laboratoire de communication – Inforcom (prévue l’ouverture fin de 2019), ainsi que le programme de master Information et Communication, spécialité communication digitale et éditoriale (prévu en novembre 2019)", a révélé Ngô Tu Lâp, directeur de l’IFI. Il a également d’ajouter que ce concours est destiné aux personnes qui souhaitent produire des courts métrages grâce à leurs smartphones. "Chaque téléphone portable est un outil efficace pour réaliser des produits audiovisuels de qualité", a continué-t-il.

Plus de 70 œuvres  

Le jury se compose de spécialistes, critiques et artistes reconnus au Vietnam et dans le monde. Il s’agit entre autres du réalisateur vietnamien de renom Đặng Nhật Minh, qui s’est vu décerné le Prix Hô Chi Minh et Francois Serre, président de l'organisation "Festival Courant 3D" Angoulême. Depuis son lancement le 15 janvier dernier, le concours a reçu plus de 70 œuvres.

En réalité, le court métrage est un véritable tremplin pour les jeunes réalisateurs talentueux. Pour être réalisé, il nécessite beaucoup moins de moyens qu'un long métrage, et c'est pour cela que la plupart des grands réalisateurs ont débuté leur carrière par ce format. 

Le directeur de l'IFI, Ngô Tu Lâp (3e à droite) et les lauréats du concours.  

À propos du cours métrage au format vertical (9/16): ce format, de plus en plus populaire, est celui utilisé sur les smartphones et tablettes, et donc valorisé par les chaines d’actualités, et d’autres plateformes tels que Netflix et YouTube. Même si le smartphone est habituellement utilisé pour ce type de format, il est possible de travailler avec des outils professionnels classiques. C’est également l’occasion pour les cinéastes professionnels d’expérimenter de nouveaux styles narratifs.

Après délibération, le jury a annoncé le palmarès. Le premier prix a été attribué à l’œuvre Trôi, de l’auteur Lê Dinh Tuyên, journaliste du média Thanh NiênTrôiaborde la vie de Ly Hùng, un chanteur folklorique Don ca tài tu. Ly Hùng vivait de la vente de fruits sur un marché flottant. Cependant, ce commerce était de plus en plus difficile et il a dû se résoudre à chercher d’autres moyens pour subvenir aux besoins de sa famille. Cependant, ne trouvant pas de travail, il essaya de trouver du réconfort dans le vin qu’il bût pour oublier sa tristesse. Les représentants d'une agence de voyage sont venus le voir pour l'inviter à collaborer en lui proposant de chanter dans les bateaux de tourisme.  "Il est important que ce film évoque l'identité de l'être humain", a jugé l’Artiste du peuple, Dang Nhat Minh, membre du jury.

Avec Trôi, Lê Dinh Tuyên s’est vu offrir un voyage en France avec participation du Festival de film 3D à Angoulême qui se déroulera en octobre prochain. Un deuxième prix, un téléphone portable de la marque  Nokia 7 Plus, a été décerné pour l’œuvre Me yêu con nhât trên doi (La mère qui aime le plus son enfant) de Nguyên Thi Thu Huong, une réalisatrice indépendante et enfin un 3e prix, un téléphone portable de marque Nokia 6.1, a été attribué à Trân Trung Hiêu, venant de la Télévision du Vietnam, avec son film Claustrophobia. Le concours a aussi remis 3 prix d’encouragement.

Author: Phuong Mai/CVN

Source: www.lecourrier.vn


 
Total notes of this article: 0 in 0 rating
Click on stars to rate this article

Newer articles

 

Older articles