Témoignages d’un étudiant fraîchement diplômé du Master Communication digitale et Éditoriale

THUrsday - 15/04/2021 11:41

Je suis Noël Davy MBAMA, de nationalité congolaise, étudiant diplômé du Master Information-Communication, parcours Communication Digitale et Editoriale à l’Institut Francophone International.
- Est-ce que je regrette d’avoir fait le choix de suivre cette formation ?
- Du tout ! J’ai plutôt l’impression d’avoir réalisé un rêve dont j’imaginais la concrétude après une décennie.
_Noël Davy

Comme tout bon étudiant, je rêvais d’une formation rose, et ce depuis trop longtemps. Ainsi, au début de ma formation en communication digitale, tout me semblait parfait, les choses marchaient rondement. Puis est arrivée la pandémie de de COVID-19, ce qui a profondément perturbé le cours de la formation. Le passage du présentiel au distanciel a été pour moi une difficulté majeure, car n’étant pas habitué à la téléformation, je redoutais l’incompréhension, le bâclage des examens, et même l’absence partielle ou totale d’interactions entre étudiants et professeurs. Il y avait en outre, je m’en souviens, la question du stage juste après la formation. Les frontières françaises étant fermées en raison de la pandémie de COVID-19, comment allais-je m’y rendre pour pratiquer la théorie nouvellement acquise ?

Noël Davy lors de la Cérémonie de Rentrée Académique 2020-2021
Noël Davy lors de la Cérémonie de Rentrée Académique 2020-2021

Petit à petit, j’ai commencé à sombrer dans la déception, mes lacunes en Réseaux sociaux, en Infographie et dans la création des sites web semblant insurmontables. Cependant, en revoyant notre emploi du temps, je me suis aperçu qu’il s’y trouvaient des heures creuses utiles aux recherches personnelles et à l’autoapprentissage. Donc en couplant les informations reçues des professeurs aux recherches individuelles, mes plaintes se sont progressivement assourdies. S’y ajoute l’aide psychologique que m’ont apporté les membres de l’IFI en général, et Mme « Ngoc Oanh » en particulier. En effet, pour avoir eux-aussi été étudiants dans des pays différents du leur, ils ont fait montre de patience et d’une extrême maîtrise de soi, ce qui m’a incliné à être positif. Il restait la conviction que tout était encore jouable ; la concentration que réclamait ma formation dépendait beaucoup de l’attitude que je devais avoir. Etre positif, aller au-delà des cours dispensés en classe, travailler avec les autres dans des domaines où je les savais forts, a concouru à ma réussite. J’ai pu valider mon Master, avec à la clé un stage en qualité de « Community manager ».

Est-ce que je regrette d’avoir fait le choix de suivre cette formation ?
-Du tout ! J’ai plutôt l’impression d’avoir réalisé un rêve dont j’imaginais la concrétude après une décennie.

_Noël Davy

Noël Davy avec les étudiants de la 1ère promotion du Master INFOCOM
Noël Davy avec les étudiants de la 1ère promotion du Master INFOCOM

Le poème "Ma soif du Savoir" - Noël Davy


 
Total notes of this article: 0 in 0 rating
Click on stars to rate this article

  Reader Comments

  Hide/Show the comments

Anti-spam code   
 

Older articles

Direction